Si le Dogecoin sait réserver bien des surprises du fait de tout ce qui entoure l’histoire de sa cryptomonnaie, ses copies, elles, sont autrement moins intéressantes. Là où le Dogecoin est un meme internet hilarant et d’autant plus amusant du fait de ce que lui réserve sa communauté, les cryptomonnaies s’en inspirant, elles, sonnent comme des blagues déjà entendues mille fois et qui, à terme, n’en sont plus drôle.
Ce n’est pas la dérision ou la passion qui aura entouré le Wifedoge à sa création, mais des intérêts moins avouables.

Wifedoge, la suite logique d’une longue série de dérivés du Dogecoin

Le Dogecoin, cryptomonnaie mythique partie d’une blague et devenue l’une des dix cryptomonnaies les mieux capitalisées au monde, fait office de chien-fou dans le jeu de quilles qu’est la blockchain. Son actualité trouve toujours le moyen d’être à la fois distrayantes et même lucratives pour ses investisseurs.

Lire aussi : Republic of Dogs, la prochaine crypto concurrente du Dogecoin ?

De nombreux développeurs, en cherchant à capter sa notoriété, auront alors créé des cryptomonnaies inspirées de son exemple. Il y a eu le Baby Doge, le Shina Inu, le Doge Token, le DogeFi, le Doge-moon entre bien d’autres copies pour s’inspirer du Dogecoin et espérer connaître le même succès. Souvent en vain.

La communauté entourant le Dogecoin voit ces «copycat» comme des menaces car ils craignent que de nombreux investisseurs potentiels s’imaginent que ces cryptomonnaies dépendent du Dogecoin. Or, il n’en est rien. Et le Wifedoge ne fait pas exception à la règle.

Un simple intérêt spéculatif entourant le Wifedoge

Elon Musk et Mark Cuban se manifestent très souvent autour du Dogecoin et de tous ses dérivés. Si l’on peut imaginer que cela tient à leur sens de la dérision, un regard plus avisé devine cependant des intentions spéculatives douteuses.

En effet, chaque fois que ces deux milliardaires apportent leur soutien à une cryptomonnaie inspirée du Dogecoin, le cours de celle-ci bondit considérablement. On peut être amené à supposer que ces mêmes milliardaires ont investi massivement dans les cryptomonnaies dont ils font la promotion et, en leur donnant de l’exposition, leur auront fait gagner de la valeur afin de revendre et de spéculer à la hausse.

Le Wifecoin compte sur l’intérêt porté par les deux milliardaires pour faire grimper subitement les cours de sa cryptomonnaie. Une technique spéculative qu’aura notamment connu le Baby Doge avant de sombrer dans l’oubli.

L’élan du Wifedoge, déjà brisé par l’évolution de ses cours

Après avoir bondi de 3000 % peu de temps après sa création, le Wifedoge se sera aussitôt effondré. Cette évolution des cours n’a rien de surprenant et incombe à quasiment toutes les cryptomonnaies copiant le Dogecoin à des fins strictement spéculatives.

Après son essor initial et une capitalisation dépassant les 2 millions de dollars, le Wifedoge sera retombé à peine au-dessus de la barre des 300 000 mille dollars. Il y a fort à parier que tout le potentiel spéculatif de cette cryptomonnaies est à présent accompli.

Comme tous les autres shitcoins inspirés du Dogecoin, celle-ci sera très vite oubliée pour, d’ici quelques semaines ou quelques mois, laisser la place à un successeur du même acabit.